Info décalée

Info décalée

Si vous pensiez avoir fait une bourde qui coûte cher à votre entreprise, nous allons vous rassurer avec deux faits divers financiers de cette semaine.

En deux clics, ce ne sont pas moins de 326 milliards de $ qui sont partis en fumée.

Le premier en date est assez amusant. Vous connaissez sans doute Alibaba, le géant du web chinois qui est la marketplace concurrente d’Amazon. Son PDG se nomme Jack Ma, il est dans le collimateur du gouvernement chinois pour ses critiques à l’encontre du pouvoir politique. Il s’avère que les chaînes d’information chinoise ont annoncé l’arrestation de Mr MA par la police. Panique immédiate, l’action Alibaba chute de 9.4% en quelques secondes. L’emballement a été un peu rapide et le Mr MA était en réalité un homonyme. Bilan de l’opération, 26 milliards de pertes. L’action s’est reprise dans le courant de la séance.

Le deuxième épisode est ce que l’on appelle un « Fat finger » (gros doigt) dans le jargon. Un trader de Citigroup a commis une erreur de saisie de transaction. Comprenez par là que le gars a mis quelques 0 de trop sur son clavier. Lorsque de très gros opérateurs commettent des erreurs capables d’influencer le marché, les gestions algorithmiques ont tendance à amplifier les phénomènes en déclenchant des ordres de vente en masse. C’est ce qui s’est produit. La bourse de Stockholm perd 8% en quelques minutes, les indices européens décrochent de 200 points en quelques secondes. Bilan des courses, 300 milliards s’évaporent sous le doigt du trader de Citigroup.

Ces flash Krachs sont des événements rares, mais pour en avoir connu quelques-uns, je me demande toujours comment cela est encore possible aujourd’hui avec les contraintes que l’on nous impose à nous pauvres petits opérateurs…

3 Comments

Comments are closed.