4 min lu
05 Feb
05Feb

Editée par Mickael HILBÉ 

Nous changeons le format de la lettre mensuelle pour cette nouvelle année. Nous allons condenser l’actualité macroéconomique et proposer plus de contenus en lien avec les décisions d’investissement que vous pourrez prendre (avec notamment des indicateurs).

Le climat reste optimiste sur les marchés de capitaux. Les actions progressent dans l’espoir d’un ralentissement de l’économie américaine en douceur avec une baisse continue de l’inflation. Dès lors les taux devraient baisser en 2024 sans dégradation majeure des économies.

C’est pour l’heure le scénario idéal qu’anticipent les investisseurs. La dynamique de croissance américaine au 3e trimestre à +3.3% a scotché tous les économistes qui anticipaient une récession en 2023...

Les banquiers centraux de la FED (US) et BCE (zone euro) insistent sur le message restrictif de la politique monétaire, mais semblent de moins en moins entendus. Les taux ne devraient cependant pas bouger avant le second semestre 2024 si l’on tend l’oreille au message qu’ils tentent de faire passer, mais que les investisseurs refusent d’écouter.

L’inflation Core (hors alimentaire et énergie) est passée sous les 3% aux États-Unis en décembre. La décrue est actée. Il faut désormais que le marché du travail ralentisse afin de boucler le dossier inflationniste qui alimente le quotidien depuis maintenant plus de 2 ans.


Éléments à retenir pour le début 2024


  • Loptimisme perdure sur les marchés actions
  • Les banquiers centraux jouent les rabat-joie
  • Le scénario idéal pour l’économie américaine se dessine
  • Nouveau format pour votre lettre mensuelle




POINT DE MARCHÉ


Indice de stress de marché (Ai For Alpha)


Énorme nouveauté pour cette nouvelle année. Découvrez un indicateur de stress de marché directement calculé par les outils d’intelligence artificielle de la start-up Ai For Alpha !

Cet indicateur combine des milliers de données sur toutes les classes d’actifs pour déterminer un sentiment de marché et de stress.

Un indicateur dans le vert sous 0 signifie que le stress de marché est faible avec une tendance ancrée. Lorsqu’il devient positif, le stress de marché monte accompagné d’un retournement de la tendance en cours.

Attention toutefois, un marché peu stressé en forte progression peut également être un signe de complaisance ou d’euphorie dont les retournements peuvent être violents.


Source : Ai For Alpha


Conformément à l’indice de stress de marché, les bourses se portent bien en ce début d’année. La période de doute du début janvier a vite été effacée et le repli a été inférieur à 4%, laissant peu de temps pour les opportunistes de reprendre le train en marche.

Cela témoigne du fait que faire du « market timing », c’est-à-dire essayer d’acheter le plus bas possible et revendre au plus haut est très difficile, sinon impossible. Il est plus important d’être investi en permanence et de moduler son exposition en fonction des signaux que l’on interprète. Une nouveauté ne vient jamais seule.

En plus de l’indice de stress de marché, vous pourrez constater l’arrivée d’un nouvel indice dans le tableau de suivi des actifs. L’indice de suivi de la performance des SCPI (société civile de placement immobilier) fait son apparition. Très utile afin de suivre l’évolution de ce marché pourtant non coté, mais plébiscité par de nombreux investisseurs particuliers.



IMMOBILIER


Le marché reste sur une tendance baissière. Cependant, les prix s’ajustent très lentement. Les vendeurs non contraints préfèrent conserver leur bien plutôt que de rogner sur leur plus-value escomptée. La pénurie de logements dans de nombreuses régions en tension empêche le marché de s’ajuster comme il le devrait. 

Les taux de crédit semblent s’assouplir un peu en ce début d’année après une année 2023 record avec une chute de -40% de la production de crédit. Les volumes de transaction pourraient remonter dans le second semestre de l’année permettant au marché de se dégripper.


Taux de crédits immobiliers échelle nationale 29/01/2024 (source meilleurtaux.com)




Rendement de l’immobilier coté et non coté sur 1 an




OBLIGATIONS


Le marché obligataire est directement lié à la politique monétaire des banquiers centraux. Rappelons que la cible d’inflation de la BCE et de la FED est de 2%. Cette cible s’accorde avec leur mandat principal qui est de garantir la stabilité des prix.

Dès lors, taux directeurs et inflation sont liés. Afin de juguler l’inflation, les banquiers centraux montent les taux (où les laissent sur des niveaux élevés comme actuellement). À l’inverse, si l’économie recule trop fortement avec une inflation faible, ils baissent les taux afin de redonner de la liquidité à l’économie.

De fait, il est intéressant de regarder le niveau des taux actuels et de le comparer à l’inflation. Cela permet également à l’investisseur de saisir des opportunités sur ce marché dès que les taux sont supérieurs à l’inflation.


Indicateurs de politique monétaire




Indicateur de taux



 Notre sélection de fonds datés


Un fonds daté est un véhicule d’investissement composé d’obligations qui a pour but d’être porté jusqu’à son échéance (souvent indiquée dans le nom du fonds). Il combine les caractéristiques d’un fonds obligataire traditionnel avec la caractéristique d’une obligation qui peut être portée jusqu’à son terme.

Ces fonds sont accessibles dans les contrats d’assurance vie et le portage jusqu’à leur échéance permet d’espérer un rendement proche de leur taux actuariel net moins les frais de l’assurance vie. 

Le rendement serait impacté à l’échéance en cas de défaut des émetteurs d’obligation contenu dans le fonds. C’est là tout l’intérêt de confier le choix de cette sélection à une équipe de gérants experts. 

Les fonds datés présentent des risques liés aux crédits, à l’évolution des taux et par conséquent un risque de perte en capital. Ils offrent cependant une excellente façon d’acheter des obligations dans le contexte de taux élevés pour les porter jusqu’à leurs échéances.



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.